Atteinte des OMD : le Bénin entre profession de foi et timides progrès

Dans le village lacustre d’Ahomey-Gblon, commune de Sô-Ava, il n’y a pas d’eau potable. Pour s’en procurer, les femmes doivent chaque jour pagayer des heures durant jusqu’à la cité de Ganvié. Une odyssée qui prend l’allure d’un chemin de croix. Pourtant, avec les progrès accomplis ces dernières années, les autorités assurent que le Bénin est en passe de gagner le pari de l’atteinte des OMD dans le sous-secteur de l’eau (Cible 10). Seulement, les disparités entre les chiffres au niveau national et les réalités de certaines localités, cachent les efforts au point de laisser penser le contraire. A cinq ans de l’échéance, s’il y a des raisons d’espérer pour ce sous-secteur, des inquiétudes surgissent quant à la capacité du pays à consommer les crédits et la tendance à la baisse des ressources mobilisées.

Originaire du Bénin en Afrique de l’ouest, Alain TOSSOUNON est journaliste depuis plus d’une quinzaine d’années. Rédacteur en Chef puis Directeur de rédaction de l’hebdomadaire spécialisé dans la décentralisation et la gouvernance locale « Le Municipal », il a suivi et validé plusieurs certificats en gestion des ressources naturelles (Université Senghor d’Alexandrie) et en eau avant de passer grand reporter sur les thématiques de l’eau, l’hygiène et l’assainissement de base et l’environnement.
Posts created 108

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut