Autorité du bassin de la Volta : Une nouvelle stratégie de communication pour faire face aux défis de la ressource en partage

En application des recommandations de l’évaluation de son plan stratégique 2010-2014, l’Autorité du bassin de la volta (Abv) s’était dotée d’une stratégie de communication et d’un Plan d’Action 2018-2020 pour garantir une cohérence avec les documents stratégiques et les priorités de l’ABV et de ses Etats membres en matière de gestion des ressources naturelles du bassin. Au terme de sa mise en œuvre, une nouvelle stratégie a été élaborée pour répondre aux défis environnementaux, économiques, climatiques, sociaux, auxquels le bassin de la Volta (ABV) est confronté. Plusieurs communicants et acteurs des médias membres du réseau des journalistes de l’ABV ont été conviés à Accra les 26 et 27 juin 2024 pour amender et valider la stratégie actualisée pour la période 2024 à 2030.

En ouvrant officiellement les travaux, le représentant du Ministre de l’assainissement et des ressources en eau du Ghana, Dr Mayoly, a remercié les partenaires techniques et financiers pour leur soutien dans le cadre de la réduction des risques de catastrophe. Il a souligné l’importance et la nécessité de la communication pour faire face aux défis du bassin avant d’inviter les participants, à apporter les amendements pertinents en vue dune amélioration du document de stratégie de communication. Pour le Directeur exécutif de l’Autorité du Bassin de la Volta, Dr. Alfred Dibi Millogo, le bassin souffre de plusieurs maux dont la dégradation des ressources en eau, des sols, la perte de la biodiversité… Arguant que la recherche des solutions passe en partie par la communication, il a souligné l’apport des journalistes pour inverser cette tendance, mais pour aussi renforcer la visibilité de l’institution. « La communication est la clé en réalité », a-t-il soutenu avant de signaler que « si rien n’est fait, ce bassin peut être dégradé ».  

Pour le Secrétaire exécutif du GWP-AO, Armand Houanyé, l’étape d’Accra constitue une occasion de mettre la communication au cœur de l’action de l’ABV. A la fois technique et multi-acteurs, il a soutenu que l’atelier vise à s’accorder sur le contenu à donner à cette stratégie pour soutenir la mise en œuvre des actions au niveau du bassin. « On peut avoir de grandes ambitions ici en mettant tout ce que nous voulons dans la stratégie et le plan de communication, mais le point critique, c’est sa mise en œuvre », a-t-il averti.

Au cours des travaux, les participants ont eu droit à plusieurs exposés portant sur les potentialités socio-économiques et de ressources en eau de surface et souterraines du bassin de la volta, le projet REWarD, et le contenu des documents de stratégie et de plan de communication. La communication sur les résultats de l’évaluation de la stratégie de communication 2018-2020, a permis aux participants d’appréhender les obstacles qui ont entravé la mise en œuvre de toutes les activités et l’atteinte des objectifs. Tirant les enseignements, la nouvelle stratégie ambitionne de relever plusieurs défis liés à l’ancrage institutionnel, l’appropriation effective des problématiques GIRE par l’ensemble des parties prenantes et le partage et la circulation de l’information au niveau interne.  Les propositions de vision, des objectifs de communication et des actions proposées dans le Plan de communication ont fait l’objet de travaux de groupe. Au terme des travaux, un comité restreint a été mis en place pour affiner le document et plusieurs recommandations ont été faites pour que la communication contribue à faire de l’ABV, unacteur stratégique incontournable pour le développement durable des ressources en eau et des écosystèmes associés du bassin. Face aux résultats satisfaisants obtenus, le représentant du Ministre de l’assainissement et des ressources en eau du Ghana, Dr Mayoly, a félicité les participants pour leur engagement. Il a exhorté les uns et les autres à maintenir le cap dans la mise en œuvre de la stratégie pour que les objectifs soient atteints. Pour le Secrétaire exécutif du GWP-AO, Armand Houanyé, les participants viennent de doter l’ABV d’un outil très important dans la mise en œuvre du Plan d’action stratégique. Il a conclu en souhaitant que la stratégie de communication soit un tremplin pour que le rêve de voir l’ABV devenir un acteur stratégique incontournable soit une réalité.

Originaire du Bénin en Afrique de l’ouest, Alain TOSSOUNON est journaliste depuis plus d’une quinzaine d’années. Rédacteur en Chef puis Directeur de rédaction de l’hebdomadaire spécialisé dans la décentralisation et la gouvernance locale « Le Municipal », il a suivi et validé plusieurs certificats en gestion des ressources naturelles (Université Senghor d’Alexandrie) et en eau avant de passer grand reporter sur les thématiques de l’eau, l’hygiène et l’assainissement de base et l’environnement.
Posts created 130

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut