Campagne « Zéro palu, les Entreprises s’engagent » : Des Organisations du secteur privé rejoignent le mouvement

A travers un déjeuner de travail, Ecobank et Speak Up Africa en collaboration avec le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) du Bénin et avec l’appui de Mindo Consultants, ont mobilisé le jeudi 23 juin 2022 au restaurant le Bijou de Cadjèhoun à Cotonou, des Organisations professionnelles, patronales et consulaires autour du défi de l’élimination du paludisme et son financement.

Le secteur privé ne doit pas rester en marge du combat contre le paludisme au Bénin. C’est le principal message porté à l’endroit des Organisations professionnelles, patronales et consulaires réunies dans le cadre de la campagne « Zéro palu, les entreprises s’engagent » au Bénin.

Présente à ce rendez-vous d’appel à l’action, la Directrice des programmes de Speak Up Africa, Dr Astou Fall,  a rappelé l’engagement de son organisation dans le plaidoyer pour la mobilisation des ressources domestiques afin de faire face au fléau que constitue le paludisme en Afrique. « Dès qu’on parle de paludisme, cela touche au capital humain », a-t-elle soutenu avant de souligner que le secteur privé est aussi durement touché parce que le paludisme affecte la production des entreprises. Reconnaissant les efforts et avancées du Bénin en matière de lutte contre le paludisme, elle a signalé que malgré tout, il y a un gap de financement de près de 12 milliards pour l’année 2021 pour mettre en œuvre efficacement la stratégie mise en place. Dans un contexte où les ressources au niveau international se font de plus en plus rares, elle indique que le recours aux ressources nationales devient une panacée.

Pour le Coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme, Cyriaque Afoukou, le combat contre cette maladie doit être « un souci commun ». Soutenant qu’il est temps de réfléchir autrement, il a souligné l’importance d’une lutte multisectorielle où nul ne sera de trop. Face aux organisations, il a indiqué que si les ménages paient un lourd tribut contre cette maladie, les entreprises sont aussi éprouvées à cause des employés qui abandonnent leur travail pour se faire soigner chaque fois qu’ils sont malades. Un manque à gagner pour ces entreprises qui doivent selon lui, prendre toute leur part dans ce combat contre cette maladie qui a tué 2440 personnes en 2020 dont 1966 enfants de moins de 5 ans.

Une vue partielle des représentants des entreprises du secteur privé mobilisées

Dans son intervention, le Coordonnateur de Speak Up Africa au Bénin, Franz Okey a rappelé les enjeux de la campagne « Zéro Palu, les entreprises s’engagent » démarrée en 2020 avant de lancer un appel aux Organisations professionnelles, patronales et consulaires invitées à rejoindre le mouvement. A cette date, 65 millions de francs CFA ont été déjà mobilisés pour soutenir le gouvernement et le PNLP dans la lutte. Un comité de pilotage a été mis en place pour la gestion des ressources mobilisées. Répondant au plaidoyer fait par les divers intervenants, tour à tour, les représentants des organisations se sont engagés à prendre une part active à la lutte. Pour le représentant du Conseil des investisseurs privés du Bénin (CIPB) comme pour celle de l’Ordre national des médecins, Dr Eriolla Chabi, l’engagement des organisations est primordial et salutaire pour les entreprises. « Les entreprises ont un rôle important à jouer dans la lutte contre le paludisme aux côtés du gouvernement », a souligné le Président de la Fédération des jeunes chefs d’entreprises du Bénin, Charles Cossy Ferijimi. En retour, les entreprises ont plaidé pour une exonération de certains impôts et taxes par le gouvernement afin d’accompagner leur engagement social.

Originaire du Bénin en Afrique de l’ouest, Alain TOSSOUNON est journaliste depuis plus d’une quinzaine d’années. Rédacteur en Chef puis Directeur de rédaction de l’hebdomadaire spécialisé dans la décentralisation et la gouvernance locale « Le Municipal », il a suivi et validé plusieurs certificats en gestion des ressources naturelles (Université Senghor d’Alexandrie) et en eau avant de passer grand reporter sur les thématiques de l’eau, l’hygiène et l’assainissement de base et l’environnement.
Posts created 105

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut