Victor Louis Ametépé, Président de l’Unapemab : « J’applaudis le vote de la loi-cadre qui contribuera à mettre fin à un certain nombre de dérives »

Autant que la pêche continentale, la pêche maritime va mal. Dans cet entretien,  le Président de l’Union nationale des pêcheurs marins, artisans et assimilés du Bénin (UNAPEMAB), Victor Louis Amétépé,  invite le gouvernement à renforcer le contrôle et à faire appliquer la loi.  
Victor Louis Amétépé, Pdt Unapemab
 
Peut-on dire que le pêcheur marin vit de son métier ?
Le pêcheur marin vit encore de son métier. Mais c’est devenu de plus en plus difficile. D’abord avec la mise en place d’un certain nombre de ports au niveau du Togo, les côtes béninoises, dans les environs de Grand-Popo et autres, reçoivent beaucoup d’eaux. Ainsi, les pêcheurs envahis par ces eaux sont obligés de se déplacer. Ce qui rend le fait d’aller en mer plus difficile. Ensuite, par l’embouchure de Xwlacodji, les pêcheurs continentaux ont pris d’assaut nos espaces de pêche avec leurs engins prohibés et ramassent les alevins et autres petits poissons. Pendant longtemps, la direction des pêches est restée de marbre face à une telle situation parce qu’il n’y avait pas vraiment de texte pour sanctionner ces contrevenants.
Comment avez-vous alors accueilli l’avènement de la loi-cadre ?
Je vous assure que nous avons applaudi. Auparavant, lorsque les pêcheurs continentaux vont en mer causer des dommages, nous avions l’habitude de porter plainte au niveau des brigades ou commissariats de police et la justice se saisit de l’affaire. Mais celle-ci n’avait aucun texte spécifique sur la base duquel, sanctionner les indélicats. Maintenant, il y en a et l’Etat doit s’en saisir pour décourager les pêches illicites.
Pensez-vous que grâce aux dispositions de cette loi, notamment les sanctions, il y aura un changement ?
En effet avec le vote de cette loi, la répression des délinquants sera une réalité. Mais ce ne sera là que la solution pour un problème parmi tant d’autres. Plusieurs sont les bateaux de pêche qui viennent chercher des licences au niveau de l’administration de la pêche et qui une fois en mer ne respectent pas les normes. Normalement, ils doivent aller pêcher en haute mer. Mais ils ne respectent pas ces consignes. Ils viennent pêcher aux endroits où les pêcheurs marins pêchent et causent des désagréments à ces derniers. Mieux, ils ramassent nos filets.
Est-ce que les autorités en charge de la pêche sont tenues au courant de cette situation ?
La direction des pêches ne nous associe pas toujours à ses activités. Par exemple, le 25 mars passé, un groupe de travail pour contrôler ceux qui viennent pêcher illicitement sur les eaux a été mis en place mais les acteurs de la pêche n’ont pas été associés.
Qu’attendez-vous concrètement de votre ministère de tutelle ?
Après le vote et la promulgation de la loi-cadre, Nous attendons une plus grande association des organisations de pêcheurs aux prises de décisions et travaux ayant rapport au sous-secteur de la pêche.
Un dernier mot…
En dehors du souci de marginalisation qui doit être corrigé, je souhaiterais que l’administration de la pêche fasse en sorte que les thoniers qui viennent pêcher dans les eaux des pêcheurs marins soient rappelés à l’ordre. De même, il n’est compréhensible qu’un groupe de travail de répression des pêcheurs indélicats soit mis en place sans que les organisations de pêcheurs n’y soient représentées. L’Etat béninois doit aussi faire en sorte que des déchets ne soient plus versés dans nos eaux, notamment les déchets de phosphate de Kpémè au Togo. Tout compte fait, j’applaudis le vote de la loi-cadre qui contribuera à mettre fin à un certain nombre de dérives.
Originaire du Bénin en Afrique de l’ouest, Alain TOSSOUNON est journaliste depuis plus d’une quinzaine d’années. Rédacteur en Chef puis Directeur de rédaction de l’hebdomadaire spécialisé dans la décentralisation et la gouvernance locale « Le Municipal », il a suivi et validé plusieurs certificats en gestion des ressources naturelles (Université Senghor d’Alexandrie) et en eau avant de passer grand reporter sur les thématiques de l’eau, l’hygiène et l’assainissement de base et l’environnement.
Posts created 123

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut