Assemblée Générale des partenaires du GWP/AO: Les défis liés à l’agenda post-2015 à l’ordre du jour

Le Bénin abritera du 6 au 8 mai 2015 la 6e Assemblée Générale des partenaires du Réseau ouest-africain de l’eau (GWP/AO). Une rencontre  attendue pour donner de nouvelles orientations stratégiques  dans la recherche de synergie  indispensable pour donner un coup d’accélérateur  au développement des pays de la région.

C’est sous le thème « L’Afrique face aux défis du développement post-2015 : quel rôle pour les partenariats dans le contexte du changement climatique »  que se déroulera les assises dans un contexte particulier.
En effet, l’année 2015 est une année cruciale pour la communauté internationale appelée à faire l’évaluation des OMD avant de lancer les Objectifs de Développement Durable (ODD). De même, elle s’apprête pour la 21e Conférence des Parties qui se tiendra en novembre à Paris pour la définition d’un nouvel accord sur les changements climatiques. En choisissant ce thème, le réseau entend préparer les Partenariats Nationaux à accompagner les pays dans cette nouvelle dynamique pour l’atteinte des nouveaux Objectifs de développement durable et ce, dans un contexte de changement climatique.
Se réjouissant du choix du Bénin pour abriter ce grand évènement qui se tiendra pour la première fois en terre béninoise depuis l’avènement du Partenariat National de l’Eau du Bénin (PNE-Bénin), le Président du PNE-Bénin, André Toupé, souligne que le thème est en parfaite cohérence  avec les enjeux de l’heure. Il précise que l’Assemblée Générale sera constituée de deux grandes parties. Une première partie sera consacrée  au rapport d’activités du Président du réseau et le programme de travail pour 2015. En dehors de cette partie qu’il qualifie d’habituelle, les partenaires échangeront sur les préoccupations du moment. « Nous sommes appelés a tirer leçons des OMD afin de mieux s’engager pour les ODD », soutient André Toupé. Au-delà des réflexions qui seront faites, il insiste sur la nécessité de travailler ensemble avec tous les partenaires (OSC, parlementaires, journalistes, jeunes…) pour mettre en œuvre un plaidoyer fécond pour les ODD surtout que tous les points de vue convergent vers la nécessité de faire de l’eau, un Objectif parmi les 17 priorités retenues par le groupe de travail des Nations Unies. 
Sur le plan des préparatifs, le PNE-Bénin ensemble avec ses membres, s’activent et se disent fin prêt pour faire de cette rencontre une réussite. Surtout, ils nourrissent l’espoir que les conclusions de cette Assemblée   contribuent à  booster  la marche irréversible du Benin en matière  de  Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE).    
Originaire du Bénin en Afrique de l’ouest, Alain TOSSOUNON est journaliste depuis plus d’une quinzaine d’années. Rédacteur en Chef puis Directeur de rédaction de l’hebdomadaire spécialisé dans la décentralisation et la gouvernance locale « Le Municipal », il a suivi et validé plusieurs certificats en gestion des ressources naturelles (Université Senghor d’Alexandrie) et en eau avant de passer grand reporter sur les thématiques de l’eau, l’hygiène et l’assainissement de base et l’environnement.
Posts created 123

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut