Postes d’eau autonomes (PEA) privés au Bénin : Ces robinets de la mort lente

La situation de faible taux de desserte en eau potable dans les départements de l’Ouémé et du Plateau et dans les milieux péri-urbains, a engendré ces dernières années, la prolifération des Postes d’eau autonomes (PEA) privés. Prouvée insalubre, l’eau des PEA constitue une menace pour la santé des populations condamnées à y avoir recours. Si leur suppression n’est pas envisagée par les autorités centrales, la seule alternative reste le traitement de l’eau vendue aux communautés. Mais, combien de temps attendront-elles encore ?

Originaire du Bénin en Afrique de l’ouest, Alain TOSSOUNON est journaliste depuis plus d’une quinzaine d’années. Rédacteur en Chef puis Directeur de rédaction de l’hebdomadaire spécialisé dans la décentralisation et la gouvernance locale « Le Municipal », il a suivi et validé plusieurs certificats en gestion des ressources naturelles (Université Senghor d’Alexandrie) et en eau avant de passer grand reporter sur les thématiques de l’eau, l’hygiène et l’assainissement de base et l’environnement.
Posts created 123

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut