Réseau REAGIRE : Un nouveau creuset d’échanges d’informations entre les acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement

La salle de conférence de la Direction départementale de la Santé (Dds) du Littoral a abrité le mardi 26 septembre 2023, la conférence de presse de lancement du Réseau d’information, d’échanges et d’appui des acteurs du secteur de l’Eau, hygiène, Assainissement et GIRE au BENIN (REAGIRE) portée par le PNE-Bénin avec l’appui du Programme Solidarité Eau (PS-Eau), l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Agence de l’eau de Seine Normandie (AESN). Un creuset d’échanges d’informations, de données et de capacités entre tous les acteurs du secteur pour contribuer à la réalisation de l’ODD 6 et à la bonne gouvernance du secteur au Bénin.

En lançant officiellement les activités de ce nouveau creuset, le Président du Partenariat National de l’Eau du Bénin (PNE-Bénin), Professeur Euloge Agbossou, a rappelé que « la participation des diverses catégories d’acteurs à la construction d’un espace de dialogue et de citoyenneté dans la satisfaction des services liés à l’eau, l’hygiène, l’assainissement et la GIRE contribue à une meilleure gouvernance du secteur ».  Pour lui, le réseau REAGIRE qui vient dans un contexte où existe déjà d’autres cadres de concertation, « tire sa spécificité du regroupement de toutes les catégories d’acteurs du secteur à savoir les acteurs étatiques, les Organisations de la société civile et les entreprises du Bénin ». En plus, soutient-il, le nouveau réseau offre un espace d’échanges et de collaboration avec les acteurs français par l’intermédiaire du Programme Solidarité Eau (pS- Eau) qui soutient le Partenariat National de l’Eau du Bénin (PNE- Bénin) dans l’animation dudit réseau. A son tour, Philippe Mouton représentant de pS-Eau qui est un réseau multi-acteurs français, s’est félicité de l’aboutissement du processus qui a conduit à la mise en place de REAGIR qui vient consolider et renforcer le réseautage entre les différentes catégories d’acteurs du secteur. « REAGIRE vient apporter un appui complémentaire et n’est pas dans une logique concurrentielle », a-t-il soutenu avant d’apporter des précisions sur l’opportunité au réseautage avec les acteurs français qu’offre le réseau à ses membres.

Tout en se réjouissant de la confiance placée au PNE- Bénin pour porter ce nouveau creuset, Professeur Euloge Agbossou a invité l’ensemble des acteurs du secteur à « coconstruire le nouveau réseau et à le coanimer » pour garantir l’atteinte des objectifs. Au nombre des Objectifs assignés, le creuset ambitionne, de contribuer à la gestion durable de l’eau et de l’assainissement au Bénin, faciliter la mise en œuvre d’actions de qualité pour l’amélioration des services d’eau potable et d’assainissement au Bénin et favoriser l’inscription des projets EHA dans une approche GIRE par bassin versant.

Dans une présentation à laquelle ont eu droit les acteurs des médias mobilisés et les acteurs du secteur invités, l’animatrice du réseau, Rachel Arayé a précisé que l’initiative, connaitra une phase pilote de trois ans avec un financement d’environ 250 000 euros. Elle a également levé un coin de voile sur les activités du réseau. Ainsi, REAGIRE se consacrera entre autres, à la diffusion de l’information sur les actualités du secteur et ses évolutions, au partage des travaux de production de connaissances du secteur, l’animation des rencontres d’échanges entre acteurs, à la facilitation de la coopération décentralisée, l’identification et valorisation de projets eau et assainissement… Comme services aux membres, REAGIRE offrira la collecte, la mise en forme et la diffusion des informations et des actualités relatives au secteur Eau, Hygiène, assainissement (EAH) et GIRE, l’accompagnement et le renforcement des initiatives de coopération entre acteurs, l’animation de temps d’échanges multi-acteurs et la valorisation des expériences et diffusion des connaissances. Enfin, elle a invité tous les acteurs présents à s’inscrire au réseau pour en bénéficier.

Désireux d’en savoir un peu plus sur le nouveau réseau, les journalistes ont posé des questions sur la plus-value de ce réseau pour le secteur de l’eau et de l’assainissement, l’appui-conseil réservé aux membres et l’accompagnement pour le montage des projets, la durabilité du réseau,  la coopération avec les acteurs français…A toutes ces questions, des éléments de réponse ont été apportés par l’animatrice du réseau, le Secrétaire exécutif du PNE-Bénin, André Zogo et le représentant de Ps-Eau, Philippe Mouton.

Originaire du Bénin en Afrique de l’ouest, Alain TOSSOUNON est journaliste depuis plus d’une quinzaine d’années. Rédacteur en Chef puis Directeur de rédaction de l’hebdomadaire spécialisé dans la décentralisation et la gouvernance locale « Le Municipal », il a suivi et validé plusieurs certificats en gestion des ressources naturelles (Université Senghor d’Alexandrie) et en eau avant de passer grand reporter sur les thématiques de l’eau, l’hygiène et l’assainissement de base et l’environnement.
Posts created 123

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut